Des bandes dessinées à lire gratuitement avant, pendant et même après le confinement !

 

Pendant le confinement, de nombreux éditeurs mettent en ligne des titres de leurs catalogues : séries phares ou au contraire titres méconnus, à télécharger ou à lire en ligne, énormément de contenu varié est proposé aux lecteurs. Notons que si certains ne l’ouvrent que pour la durée du confinement, plusieurs éditeurs en profitent pour mettre en ligne définitivement des albums, notamment des ouvrages épuisés. Beaucoup nécessitent de créer des comptes (vous pouvez notamment le faire sur la plateforme Izneo, où de nombreux titres sont accessibles), nous avons fait le choix de vous présenter des offres en accès direct.

Petit tour d’horizon des possibles… et de nos coups de cœur !

 

« On arrête tout. On réfléchit et c’est pas triste » proclamait Gébé dans Charlie Hebdo en lançant L’An 01 en 1971. Dans ce projet éditorial fou, qui s’accompagna d’un film culte, Gébé imagine un monde où tout se stoppe soudain, poussant chacun à se poser des questions sur sa condition et à remettre en cause le travail, la propriété, les questions écologiques… Cette œuvre radicale et majeure d’utopie concrète résonne curieusement par les temps qui courent et l’Association, qui a publié une très belle réédition, la propose gratuitement sur calameo pour, peut-être, tout arrêter avec eux ?

 

 Une des plus belles revues de création du moment est assurément Nicole, éditée par Cornélius, qui propose des centaines de pages d’auteurs contemporains. L’éditeur met en ligne petit à petit les numéros parus, malheureusement sur un système de lecture en ligne peu pratique, mais ça vaut le coup de lutter ! À noter, cela débute au n° 2, puis 4, c’est tout à fait normal !

 

Autre revue de très bon niveau, axée jeunesse cette fois-ci, le très beau journal Biscoto propose plusieurs numéros gratuits en PDF mais aussi des jeux et bricolages à imprimer pour traverser le confinement dans la bonne humeur. L’occasion d’être créatifs mais aussi de découvrir un journal atypique, qui fait appel à des autrices et auteurs de la nouvelle génération. Le lien sera alimenté régulièrement durant toute la durée du confinement :

 

Les éditions Dargaud mettent en ligne des séries très variées, du grand classique (comme La Marque Jaune) à des bandes dessinées plus récentes. Nous vous recommandons notamment très fortement le Détection Club de Jean Harambat, passionnant polar rendant hommages aux univers britanniques, ainsi que deux BDs jeunesses de haut niveau : Sardine de l’espace T1 (par Joann Sfar et Emmanuel Guibert, grand prix de la ville d’Angoulême 2020) et Le Monde de Milo (de Richard Marazano et Chritsophe Ferreuira, un album sélection au Prix Bull'Gomme 53). Pour les lire en ligne il suffit de cliquer sur la couverture de votre choix, puis sur « feuilleter l’album », qui sera en fait complet.

 

Parfois, les initiatives viennent directement d’auteurs. Ainsi sur sa page facebook, le dessinateur Emmanuel Moynot (prix du Polar-SNCF pour No Direction cette année à Angoulême) met en téléchargement direct trois polars publiés par Casterman à la fin des années 1990, parfois avec Dieter au scénario. Merci à eux ! 

 

Pour sortir totalement des habitudes, ruez-vous sur Bhimayana, roman graphique racontant la lutte d’un homme politique indien luttant contre le système des castes et pour le droit des « intouchables ». Ce récit poignant a été confié à un couple d’artistes indiens de la communauté aborigène Pardhan Gond, qui utilisent leurs techniques graphiques ancestrales pour faire une bande dessinée. Un livre courageux et très beau mis en ligne par les éditions MeMo.

 

Enfin, saluons particulièrement les éditions Tanibis qui ont créé une « bibliothèque numérique » où ils proposent de nombreux titres de leur catalogue, épuisés ou non, en PDF depuis déjà plusieurs années. Durant le confinement, ils accélèrent le rythme mais indiquent bien que pour leur part, cette offre généreuse ne sera pas limitée dans le temps. L’occasion de découvrir un petit éditeur défricheur à travers différents titres. Nous vous recommandons particulièrement les subtiles œuvres d’Alexandre Kaha ou Le Bus, œuvre majeure de l’américain Paul Kirchner, qui propose une succession de variations sur le motif d’un homme montant dans un bus, offrant d’improbables moments poétiques et y jouant avec la forme de la bande dessinée.

Détails des prochaines sessions

Du au